Aller au contenu

Les valeurs de notre système de santé sont incompatibles avec l’extrême droite

Communiqué des électrons, Paris, 21 avril 2022

Citoyens engagés dans une réflexion globale sur l’avenir du système de santé, venus d’horizons divers, nous savons combien les enjeux sanitaires sont importants pour nos compatriotes. La santé est en effet à la fois le sujet le plus intime pour chacun d’entre nous mais aussi le plus politique pour nous tous, tant notre système de santé est au cœur de notre pacte républicain.

Depuis plusieurs années, la santé, autrefois source de fierté et de confiance en l’avenir, est devenue, pour beaucoup de Français, un sujet d’inquiétude et l’illustration de nouvelles fractures territoriales comme sociales. Ces fractures imposent aujourd’hui de porter un regard lucide sur l’organisation de notre système, sur sa capacité à protéger tous les Français, sur son efficacité pour lutter contre les inégalités et sur les conditions de travail qu’il offre à ses personnels. Face à ces inquiétudes, des réformes courageuses sont nécessaires et elles doivent être menées avec le souci du progrès, la confiance dans la science et la volonté de conserver notre modèle solidaire entre les bien portants et les malades. L’avenir de notre système de santé doit s’écrire en retrouvant la connexion au terrain et la confiance dans les acteurs qu’il a rencontrées à l’occasion des moments les plus durs de la crise du Covid-19. Le renforcement des politiques de prévention, l’engagement d’un mouvement de simplification et de décentralisation qui redonne aux acteurs de terrain un sens à leurs métiers, une politique volontariste de soutien à l’autonomie, la réalisation de véritables parcours de soins ou encore le soutien à l’innovation en santé sont autant de voies dont notre pays a besoin et qui appellent à une union sacrée entre professionnels du soin, usagers du système de santé, autorités et acteurs privés autour de la santé.

A l’heure d’un choix essentiel pour l’avenir de notre pays, ne nous y trompons pas : l’application du programme de l’extrême droite ferait courir un risque grave pour notre système de santé, les patients et les professionnels de santé. Aucune des valeurs de ce système ne sont en effet compatibles avec les propositions portées par la droite extrême. Pendant plus de deux ans d’une gestion de crise sanitaire inédite à l’époque moderne, l’extrême droite a cherché à capitaliser sur les inquiétudes des Français, l’épuisement des soignants et les faiblesses de notre système de santé. Ce faisant, elle a traité la santé comme un élément de division entre les citoyens, cherchant à l’exploiter tout en faisant monter la défiance envers les scientifiques et les professionnels de santé. Le programme de Marine Le Pen, fondé sur la discrimination et le rejet de l’altérité, ne peut correspondre aux enjeux de santé auxquels notre pays aura à répondre dans les prochaines années.

Protéger notre système de santé impose aujourd’hui de vaincre Marine Le Pen dans les urnes.  A plus long terme, cela imposera de vaincre la défiance dont elle se nourrit. En santé, cela passera par la transition d’un système centralisé administré vers un système décentralisé régulé. Monsieur Macron, vous avez nos voix pour ce second tour : accomplissez ce défi du rassemblement autour des valeurs qui fonde notre système de santé !

A propos des Électrons

Les Électrons est un think tank engagé pour la refonte du système de santé et dont sont membres :

Cédric Arcos, Maître de conférence en politique de santé à Sciences Po Paris ; Sophie Beaupère, Déléguée générale d’Unicancer ; Didier Bazzocchi, ancien Directeur général de MMA Assurances ; Philippe Denormandie, chirurgien et membre du conseil de la CNSA ; Olivier Mariotte, Président de nile ; Nejma Chami, médecin ; Béatrice Noëllec, Directrice des relations institutionnelles et de la veille sociétale de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) ; Vincent Olivier, Dirigeant de Recto Verso ; Benoît Péricard, président d’une association médicosociale, ancien directeur santé de KPMG ; Isabelle Riom, interne en médecine ; Guy Vallancien, membre de l’académie de médecine, Président de CHAM.

1 commentaire pour “Les valeurs de notre système de santé sont incompatibles avec l’extrême droite”

  1. Tout à fait d’accord avec cet argumentaire.
    En adhésion avec sa conclusion.
    De plus, voter Le Pen ne mettrait pas seulement en péril l’évolution du système de santé , mais toutes les perspectives sociétales et politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.